Une liste de médicaments à proscrire selon la revue Prescrire

29 janvier 2018
Par Sylviane LE FUSTEC
Le mensuel indépendant rédigé par une équipe de médecins et pharmaciens, dénonce les marques de médicaments recouvrant plusieurs traitements très différents, potentiellement source de
confusion et diffuse également une liste de 90 médicaments dangereux. 

"Cette stratégie marketing, fondée sur la reconnaissance d'une marque, expose à des confusions entre les médicaments et à la méconnaissance de certains risques, par exemple d'interactions médicamenteuses. Les risques d'erreurs sont accentués par des ressemblances entre spécialités, avec mise en avant en gros et en gras de la marque", selon Prescrire. 

La revue dresse aussi une liste de 90 "cas flagrants de médicaments plus dangereux qu'utiles", pourtant autorisés en France ou dans l'Union européenne. Prescrire range dans cette catégorie des traitements "anciens" toujours commercialisés malgré l'arrivée de concurrents plus performants, ou "récents" et qui sont moins bons que ceux déjà sur le marché, voire carrément "inefficaces". Ils sont classés par spécialité, aussi bien la cancérologie ou la cardiologie que le sevrage tabagique ou la perte de poids, en passant par la diabétologie ou les antidouleurs. Certains sont désignés comme particulièrement dangereux, comme le Defitelio, antithrombotique qui "expose à des hémorragies parfois mortelles", ou des antitumoraux dont un "expose à de nombreux effets indésirables souvent graves et qui touchent de nombreuses fonctions vitales, hâtant la mort de nombreux patients". 

Prescrire