Les nouveautés du mois de mai

01 mai 2018
Par Sylviane LE FUSTEC
Contrôle technique et données personnelles : ça change

Les grands changements du mois de mai

Contrôle technique

Un contrôle technique automobile renforcé est mis en place et deviendra la norme dès le 20 mai.
Le nombre de points de contrôle augmente et passe de 124 à 131 points. Le nombre de défaillances constatables augmente significativement et passe de 407 à 606. Désormais, le contrôleur pourra mentionner des défauts mineurs (à corriger sans nécessité de contre-visite) ; des défauts majeurs (nécessitant une contre-visite dans un délai de deux mois) et enfin des défauts « critiques » qui entraîneront l’immobilisation du véhicule. Dans les faits, l'automobiliste pourra cependant rouler jusqu’au garage où seront effectuées les réparations).
Conséquence de ces nouvelles exigences, le contrôle technique sera dorénavant plus long de quelques minutes. Son prix va augmenter de 5 à 10 euros en moyenne.

Les données personnelles

Dès le 25 mai 2018, tous les internautes européens auront des données mieux protégées par le RGPD. Cette règlementation européenne, issue d’un règlement du Parlement européen et du Conseil en date du 27 avril 2016, s’impose dorénavant à toutes les entreprises utilisant les données électroniques personnelles de leurs clients de produits ou services. Le RGPD remplace un texte de 1995, devenu vétuste, et harmonise le régime juridique de la protection des données dans l’ensemble des États membres.
La mise en place du RGPD renforce des protections. Le consentement « écrit, clair et explicite » de l’internaute sera par exemple requis avant que ses données personnelles ne puissent être traitées. Un « droit à l’oubli » est également prévu : il permettra d’obtenir le retrait ou l’effacement de données en cas d’atteintes à la vie privée.
Le texte s'applique partout : de la micro start-up à Facebook et Uber, en passant par les annuaires en ligne.