Agenda

Nouvelle saison de La Roche Jagu dans les Côtes d'Armor

Du 10 mai au 1er octobre 2017
Broder la nuit

A partir du 10 mai 2017 | Installations de Corinne Cuenot
Plantes médicinales - Histoire de plantes qui soignent
Du 22 oct. au 5 nov. et du 23 déc. au 7 janv.

18 août 2017

Festival Photo à La gacilly

Le temps d’un été, dans le village de La Gacilly, les jardins, les venelles et les murs des habitations se transforment en galeries photographiques dédiées à l’art passant.

Après le Japon en 2016, le Festival souhaite rendre hommage à la photographie africaine subsaharienne. L’édition 2017 mettra en lumière une seconde thématique : la relation entre l’Homme et l’animal, en résonance avec les questionnements éthiques actuels.

Venez célébrer avec nous cette nouvelle édition, lors de cette première journée du Festival Photo La Gacilly 2017 samedi 3 juin 2017.

Les rendez-vous :
11H à 12H - Séance de dédicaces à la librairie du Festival en présence de photographes en présence de nombreux photographes
11H30 - Conférence sur le thème de la photographie africaine animée par Caroline Laurent-Simon en partenariat avec le magazine ELLE
15H30 - Conférence animée par Cyril DROUHET, commissaire des expositions, sur la place de la Ferronnerie : Le Monde Animal
16H30 - Remise des prix du concours des Amateurs par Michel Cambornac en salle séminaire du Végétarium Café

Programmation 2017 :

LA PHOTOGRAPHIE AFRICAINE

Akintunde Akinleye
Sammy Baloji
James Barnor
Girma Berta
Mama Casset
Jean Depara
Fatoumata Diabaté
Omar Victor Diop
François-Xavier Gbré
Hélène Jayet
Seydou Keïta
Oumar Ly
Baudouin Mouanda
Aïda Muluneh
Nyani Quarmyne
Malick Sidibé
Sur l'Afrique : Arthur Rimbaud


HOMME - ANIMAL :
LE FACE-A-FACE

Ed Alcock
David Chancellor
Paras Chandaria
Michel Vanden Eeckhoudt
Elliott Erwitt
Tim Flach
Rob MacInnis
Daniel Naudé
Eric Pillot
Brent Stirton
Joel Sartore
Emanuele Scorcelletti


ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX

Emmanuel Berthier
Phil Moore


PHOTOGRAPHIE EMERGENTE

Teo Becher
Manon Lanjouère
Zhen Shi

LES COLLEGIENS DU MORBIHAN

"Toi, Moi, Nous : Prendre l'autre en photo"

IMAGE SANS FRONTIERE

African Visions

Le temps d’un été, dans le village de La Gacilly, les jardins, les venelles et les murs des habitations se transforment en galeries photographiques dédiées à l’art passant. Après le Japon en 2016, le Festival souhaite rendre hommage à la photographie africaine subsaharienne. L’édition 2017 mettra en lumière une seconde thématique : la relation entre l’Homme et l’animal, en résonance avec les questionnements éthiques actuels. Venez célébrer avec nous cette nouvelle édition, lors de cette première journée du Festival Photo La Gacilly 2017 samedi 3 juin 2017. Les rendez-vous : 11H à 12H - Séance de dédicaces à la librairie du Festival en présence de photographes en présence de nombreux photographes 11H30 - Conférence sur le thème de la photographie africaine animée par Caroline Laurent-Simon en partenariat avec le magazine ELLE 15H30 - Conférence animée par Cyril DROUHET, commissaire des expositions, sur la place de la Ferronnerie : Le Monde Animal 16H30 - Remise des prix du concours des Amateurs par Michel Cambornac en salle séminaire du Végétarium Café Programmation 2017 : LA PHOTOGRAPHIE AFRICAINE Akintunde Akinleye Sammy Baloji James Barnor Girma Berta Mama Casset Jean Depara Fatoumata Diabaté Omar Victor Diop François-Xavier Gbré Hélène Jayet Seydou Keïta Oumar Ly Baudouin Mouanda Aïda Muluneh Nyani Quarmyne Malick Sidibé Sur l'Afrique : Arthur Rimbaud HOMME - ANIMAL : LE FACE-A-FACE Ed Alcock David Chancellor Paras Chandaria Michel Vanden Eeckhoudt Elliott Erwitt Tim Flach Rob MacInnis Daniel Naudé Eric Pillot Brent Stirton Joel Sartore Emanuele Scorcelletti ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX Emmanuel Berthier Phil Moore PHOTOGRAPHIE EMERGENTE Teo Becher Manon Lanjouère Zhen Shi LES COLLEGIENS DU MORBIHAN "Toi, Moi, Nous : Prendre l'autre en photo" IMAGE SANS FRONTIERE African Visions
18 août 2017

Domaine de Keguehennec

le Domaine de Kerguéhennec en famille from Domaine de Kerguéhennec on Vimeo. Le Domaine | Domaine de Kerguéhennec // // Un patrimoine historique et architectural Construit au XVIIIe siècle, le château est au cœur d’un espace domanial aménagé dès le Moyen Âge. En 1703, la seigneurie de Bignan est rachetée par les frères Daniel et Laurent Hogguer, de riches banquiers suisses résidant à Paris et prêtant régulièrement de l’argent à la Compagnie des Indes. En 1710, ils font appel à l’architecte vannetais Olivier Delourme pour la construction du château. La famille Hogguer reste propriétaire du Domaine jusqu’en 1732. Après différents changements de propriétaire, le Domaine est racheté en 1872 par le comte Paul-Henri Lanjuinais, maire de Bignan, député puis président du Conseil général du Morbihan. Celui-ci fait du château sa résidence principale et entreprend des travaux considérables sous la direction de l’architecte parisien Ernest Trilhe.  Un parc paysager d’exception Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que le parc, d’une superficie de 45 hectares, fut considérablement remodelé par Denis Bühler. Ce célèbre paysagiste a dessiné avec son frère, le parc de la Tête d’or à Lyon et les jardins du Thabor à Rennes. Le projet concerne essentiellement le parc Nord ; les lignes amples et sinueuses vont alors succéder aux allées rectilignes à la française, créant ainsi un nouveau cheminement plus romantique. Le château n’est plus découvert de front et dès l’entrée ; une approche plus lente permet de mieux s’immerger dans l’esprit du parc. Cette partie du parc abrite un arboretum composé d’essences provenant des différents continents. Au Sud, une allée cavalière a été creusée dans l’axe du château afin d’accentuer la perspective.  La propriété agricole, d’une superficie de 175 hectares, est désormais exploitée par la Chambre d’agriculture du Morbihan.  Un parc de sculptures unique en France Le parc du Domaine de Kerguéhennec est un lieu de référence en matière de présentation de la sculpture contemporaine. Créé à partir de 1986 à l’initiative du Ministère de la culture, de la Direction régionale des affaires culturelles de Bretagne et du Fonds régional d’art contemporain Bretagne (Frac), le parc de sculptures compte parmi les plus importants d’Europe. Il réunit plus d’une trentaine d’œuvres d’artistes majeurs. Une collection Tal Coat Le Domaine conserve et présente un important fonds d’œuvres (peintures, dessins, estampes) de Pierre Tal Coat, artiste d’origine bretonne et grande figure de la peinture de la seconde moitié du XXe siècle. La présence de cette œuvre à Kerguéhennec fait sens dans sa relation intime au paysage et la situe dans un contexte fécond en termes de création contemporaine. Un centre d’art La programmation artistique du Domaine de Kerguéhennec s’attache au dialogue entre art, architecture et paysage. L’articulation entre patrimoine et création est au cœur du projet culturel. La programmation artistique et culturelle prend en compte la variété des lieux d’exposition et invite à la circulation dans les différents espaces du Domaine : espace ouvert des anciennes écuries, propice à la monstration d’œuvres monumentales et d’installations ; espace cloisonné et intimiste de la bergerie, pour la collection Tal Coat ; qualité des volumes et de la lumière des salles du 1er étage du château favorisant la déambulation et la découverte de la peinture. Le Domaine propose, simultanément, deux ou trois expositions d'art contemporain, monographiques et thématiques. La plupart des expositions font l’objet de publications. Deux ateliers-logements permettent de recevoir des artistes en résidence. Six artistes sont ainsi accueillis chaque année. Les œuvres réalisées dans ce cadre sont ensuite présentées au Domaine ou dans d’autres lieux de diffusion du département.  Pour en savoir plus et préparer votre visite vous allez sur le site du Domaine de Kerguehennec

le Domaine de Kerguéhennec en famille from Domaine de Kerguéhennec on Vimeo.

Le Domaine | Domaine de Kerguéhennec // //

Un patrimoine historique et architectural

Construit au XVIIIe siècle, le château est au cœur d’un espace domanial aménagé dès le Moyen Âge. En 1703, la seigneurie de Bignan est rachetée par les frères Daniel et Laurent Hogguer, de riches banquiers suisses résidant à Paris et prêtant régulièrement de l’argent à la Compagnie des Indes. En 1710, ils font appel à l’architecte vannetais Olivier Delourme pour la construction du château. La famille Hogguer reste propriétaire du Domaine jusqu’en 1732. Après différents changements de propriétaire, le Domaine est racheté en 1872 par le comte Paul-Henri Lanjuinais, maire de Bignan, député puis président du Conseil général du Morbihan. Celui-ci fait du château sa résidence principale et entreprend des travaux considérables sous la direction de l’architecte parisien Ernest Trilhe. 

Un parc paysager d’exception

Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que le parc, d’une superficie de 45 hectares, fut considérablement remodelé par Denis Bühler. Ce célèbre paysagiste a dessiné avec son frère, le parc de la Tête d’or à Lyon et les jardins du Thabor à Rennes. Le projet concerne essentiellement le parc Nord ; les lignes amples et sinueuses vont alors succéder aux allées rectilignes à la française, créant ainsi un nouveau cheminement plus romantique. Le château n’est plus découvert de front et dès l’entrée ; une approche plus lente permet de mieux s’immerger dans l’esprit du parc. Cette partie du parc abrite un arboretum composé d’essences provenant des différents continents. Au Sud, une allée cavalière a été creusée dans l’axe du château afin d’accentuer la perspective. 

La propriété agricole, d’une superficie de 175 hectares, est désormais exploitée par la Chambre d’agriculture du Morbihan. 

Un parc de sculptures unique en France

Le parc du Domaine de Kerguéhennec est un lieu de référence en matière de présentation de la sculpture contemporaine. Créé à partir de 1986 à l’initiative du Ministère de la culture, de la Direction régionale des affaires culturelles de Bretagne et du Fonds régional d’art contemporain Bretagne (Frac), le parc de sculptures compte parmi les plus importants d’Europe. Il réunit plus d’une trentaine d’œuvres d’artistes majeurs.

Une collection Tal Coat

Le Domaine conserve et présente un important fonds d’œuvres (peintures, dessins, estampes) de Pierre Tal Coat, artiste d’origine bretonne et grande figure de la peinture de la seconde moitié du XXe siècle. La présence de cette œuvre à Kerguéhennec fait sens dans sa relation intime au paysage et la situe dans un contexte fécond en termes de création contemporaine.

Un centre d’art

La programmation artistique du Domaine de Kerguéhennec s’attache au dialogue entre art, architecture et paysage. L’articulation entre patrimoine et création est au cœur du projet culturel.

La programmation artistique et culturelle prend en compte la variété des lieux d’exposition et invite à la circulation dans les différents espaces du Domaine : espace ouvert des anciennes écuries, propice à la monstration d’œuvres monumentales et d’installations ; espace cloisonné et intimiste de la bergerie, pour la collection Tal Coat ; qualité des volumes et de la lumière des salles du 1er étage du château favorisant la déambulation et la découverte de la peinture.

Le Domaine propose, simultanément, deux ou trois expositions d'art contemporain, monographiques et thématiques. La plupart des expositions font l’objet de publications.

Deux ateliers-logements permettent de recevoir des artistes en résidence. Six artistes sont ainsi accueillis chaque année. Les œuvres réalisées dans ce cadre sont ensuite présentées au Domaine ou dans d’autres lieux de diffusion du département. 

Pour en savoir plus et préparer votre visite vous allez sur le site du Domaine de Kerguehennec

18 août 2017

Route du Rock 2017

Route du Rock 2017

Route du Rock 2017

18 août 2017

L'Art dans les Chapelles

L'art dans les chapelles 26e édition

Depuis sa création en 1992, L’art dans les chapelles a invité plus de 400 artistes nationaux et internationaux à intervenir dans ces lieux patrimoniaux remarquables dont la plupart ont été érigés entre le XVe et le XVIe siècle.

Chaque œuvre est pensée spécifiquement pour être montrée dans la chapelle attribuée à l’artiste. Un budget de production est mis à la disposition de chacun afin de réaliser une œuvre inédite et in‑situ.

Que celles-ci s’appuient sur les qualités architecturales des lieux ou bien jouent avec les espaces et la lumière qui les traverse, les œuvres sont toujours pensées dans l’idée de confronter le point de vue de l’artiste avec le lieu qui abrite son travail.

La manifestation offre donc la possibilité de voir s’établir des liens forts entre la création artistique contemporaine et un patrimoine exceptionnel.

 

Direction artistique

Éric Suchère enseigne l’histoire et la théorie des arts à l’École supérieure d’art et design de Saint‑Étienne, est membre de l’AICA (Association internationale des critiques d’art). Il codirige avec Camille Saint-Jacques la collection « Beautés » et a publié de nombreux ouvrages sur l’art.

L'art dans les chapelles 26e éditionDepuis sa création en 1992, L’art dans les chapelles a invité plus de 400 artistes nationaux et internationaux à intervenir dans ces lieux patrimoniaux remarquables dont la plupart ont été érigés entre le XVe et le XVIe siècle.Chaque œuvre est pensée spécifiquement pour être montrée dans la chapelle attribuée à l’artiste. Un budget de production est mis à la disposition de chacun afin de réaliser une œuvre inédite et in‑situ.Que celles-ci s’appuient sur les qualités architecturales des lieux ou bien jouent avec les espaces et la lumière qui les traverse, les œuvres sont toujours pensées dans l’idée de confronter le point de vue de l’artiste avec le lieu qui abrite son travail.La manifestation offre donc la possibilité de voir s’établir des liens forts entre la création artistique contemporaine et un patrimoine exceptionnel. Direction artistiqueÉric Suchère enseigne l’histoire et la théorie des arts à l’École supérieure d’art et design de Saint‑Étienne, est membre de l’AICA (Association internationale des critiques d’art). Il codirige avec Camille Saint-Jacques la collection « Beautés » et a publié de nombreux ouvrages sur l’art.
18 août 2017

Saint-Loup à Guingamp

Le Festival de la Saint-Loup (Gouel Sant-Loup ha dañs Breizh en breton),
est un festival de danse et musique qui se tient tous les ans à Guingamp
dans les Côtes-d'Armor en Bretagne durant la deuxième quinzaine d'août.
Créée au XIXe siècle, la fête est depuis 1957 consacrée à la danse bretonne. Programme

Le Festival de la Saint-Loup (Gouel Sant-Loup ha dañs Breizh en breton),est un festival de danse et musique qui se tient tous les ans à Guingampdans les Côtes-d'Armor en Bretagne durant la deuxième quinzaine d'août.Créée au XIXe siècle, la fête est depuis 1957 consacrée à la danse bretonne.

Programme

18 août 2017

Festival du Roi Arthur

Vendredi 25 août :
Kaviar Special
El Gato NegrO Tropical
Fefe
CHRISTOPHE MAE
FLAVIA COELHO
Tryo
THE SHOES DJ Set

Samedi 26 août :
Pogo Car Crash Control
theAngelcy
Milky Chance
Che Sudaka
Matmatah
THE NOFACE
FRITZ KALKBRENNER

Village du Roi Arthur
OOZ BAND
Ackee Jam
Lou & Mô
Oliver SAF
The Last Moment
La Petite Semaine
Simone's Son (Rhythm'n'Blues) La prog

Vendredi 25 août :Kaviar SpecialEl Gato NegrO TropicalFefeCHRISTOPHE MAEFLAVIA COELHOTryoTHE SHOES DJ SetSamedi 26 août :Pogo Car Crash ControltheAngelcyMilky ChanceChe SudakaMatmatahTHE NOFACEFRITZ KALKBRENNERVillage du Roi ArthurOOZ BANDAckee Jam Lou & MôOliver SAFThe Last MomentLa Petite SemaineSimone's Son (Rhythm'n'Blues)

La prog

25 août 2017

Les Galettes du Monde

Les Galettes du Monde à Sainte-Anne-d'Auray

Une multitude d'activités pour célébrer les galettes en tous genres !
Au programme notamment : initiation à la fabrication des galettes bretonnes, spectacles de chants et de danses, initiation à la danse bretonne. Côté musique, des concerts des musiques du monde sont organisés. Les spécialités culinaires de différents pays seront également à l'honneur, y compris celles de la Bretagne.

Les Galettes du Monde à Sainte-Anne-d'AurayUne multitude d'activités pour célébrer les galettes en tous genres !Au programme notamment : initiation à la fabrication des galettes bretonnes, spectacles de chants et de danses, initiation à la danse bretonne. Côté musique, des concerts des musiques du monde sont organisés. Les spécialités culinaires de différents pays seront également à l'honneur, y compris celles de la Bretagne.
26 août 2017