Agenda

20 ans après, Carnavalorok est de retour, avec une programmation ...rock! Tout simplement rock !

 Vendredi 20 octobre Tagada Jones ( Punk – France)
Toujours plus violent, plus revendicateur, plus pertinent et plus incisif : tel est le visage de Tagada Jones en 2017. Gonflé à bloc et armé d’un nouvel opus « La Peste et le Cholera » le groupe s’apprête à reprendre les routes. Ludwig Von 88 (Punk rock – France)
Aux côtés de Bérurier Noir, Parabellum ou des Wampas, Ludwig Von 88 incarne une figure majeure du punk français. Quinze ans plus tard, ils sont de retour... The BellRays (Soul Punk – USA)
The BellRays ont  fait le pari de marier la voix d'une chanteuse soul au punk-rock  Les morceaux héritent du punk leur construction (courts, nerveux, simples), les guitares saturées, puissantes, et de la soul une voix à la Tina Turner, sensuelle et rageuse. Nashville Pussy (Heavy Rock – USA)
Une véritable machine de guerre en live. Ces Georgiens ont pour habitude de donner des shows surpuissants, extravagants, trash et marqués au fer rouge par Motörhead et AC/DC… Merzhin (Rock – France)
Après 20 ans de carrière, Merzhin est toujours là et bien là, habité par son esprit d'indépendance et de liberté, et plus remonté que jamais pour enfiévrer les salles avec les titres de « Babel » son dernier album. Nevrotic Explosion (Punk Rock – France)
Nevrotic Explosion affiche et montre, en douceur et en puissance, que leurs engagements et convictions ne sont pas la cause mais l'inspiration de leur musique. Samedi 21 octobre Les Ramoneurs de Menhirs + Bagad Bro Kemperle (Breizh Punk – France)
Dans la nuit bretonne à danser, sur fond de boîte à rythme survoltée, une guitare punk saturée s'unit alors au chant traditionnel partisan et aux thèmes frénétiques d'un couple de sonneurs. Hilight Tribe (Trance instrumentale – France)
Véritable Ovni dans le parc musical mondial, Hilight Tribe prend le taureau par les cornes et renverse les dogmes en jouant une musique techno sans l'aide d'aucune machine. Résultat : une pratique musicale très complète et un riche mélange d'influences, (afro, indien, reggae, rock, ou encore électro) Ultra Vomit (Metal - France)
 Alliant la puissance de la musique métal avec l'humour décapant du plus talentueux des comiques, Ultra Vomit est un groupuscule comme il n'en existe qu'un. Debout sur le Zinc (Folk-Rock – France)
Il n’est jamais trop tard pour s’estimer heureux et faire confiance au lendemain. Voilà, dans les grandes lignes, ce que résume l’oeuvre de Debout sur le zinc. Depuis un album sorti en 1999, Debout sur le zinc court toujours. Et avec lui ses refrains , oscillant entre les bras câlins de la chanson et du rock anglo-saxon. James Leg Blues (Rock – USA)
James Leg apporte dans ses bagages un blues massif et explosif. Le son est colossal, et la voix du bonhomme sonne comme un torrent de gravier. The Decline ! Punk Rock – France
The Decline ! est né en 2009 à Rennes de la rencontre de 5 acteurs de ce que la scène musicale indépendante bretonne a de plus varié (Nevrotic Explosion, Thrashington DC, Slim Wild Boar, Sklanker). Punk-rock,  rock'n'roll ou folk-punk (!), à vous de vous faire votre opinion ! Pratique Vendredi 20 et samedi 21 octobre, Salle de Robien.
Pass vendredi : 29€, Pass samedi : 29€ Pass 2 jours : 50€
Ouverture des portes : 17h. Début des concerts : 18h
En savoir plus sur Carnavalorock

21 octobre 2017

Hors Cadre exposition de street art

En proposant de confier l’espace du passage central à des jeunes artistes de l'art urbain, le musée des beaux-arts de Vannes participe à la création d’un art éphémère. Supports d'exposition, panneaux muraux voués à la destruction : le décor est planté dans ce bâtiment prestigieux nommé la Cohue !

Les acteurs ? Huit passionné(e)s maniant bombes ou collage et un photographe. Tous ont en commun ce regard tourné vers la rue, les murs, les structures insolites prêtes à accueillir leurs empreintes, leur griffe picturale, leur blaze. Ils relèvent un défi de taille, celui de franchir le pas de la rue au musée.


  LES ARTISTES ALAIN AMET
Alain Amet est photographe professionnel depuis une vingtaine d'années. Son intérêt pour la photographie de société l'amène à travailler sur des projets personnels comme l'agriculture, le cirque, les métiers, le paysage, le portrait. Et récemment, cette part de poésie, de rêve, de couleurs, d'expression artistique qu'est l'art urbain le passionne. Il photographie surtout les œuvres d'artistes bretons et suit plus particulièrement le travail de La rouille et WAR !

ERIKA RAIO
Artiste plasticienne autodidacte, Erika Raio aborde les thèmes de la vie et de l’émotion dans une mise en scène poétique, au travers de techniques mixtes. Depuis 2015, ses personnages rêveurs, amoureux éphémères issus d’une taille d’épargne de linoléum agrandie, sont collés sur les murs qui jalonnent ses voyages.
En duo elle intervient également sous le nom d’« Encre Fertile » au côté de Mélanie Busnel.

GREKY
Dès ses débuts dans le graffiti, Greky travaille la lettre dans un tracé vif et instinctif, son style en perpétuelle transformation l'amène aujourd'hui à un travail plus expérimental autour de l'expressionnisme abstrait. Réalisées à la bombe et à l'acrylique, ses compositions murales, entre ébauches brutes et formes achevées/inachevées, se construisent selon une gestuelle pure et énergique.

LES GENS
Originaire d'Orléans, LesGens manie les lettres et les styles depuis le début des années 2000. Du blockletter au wildstyle, du chrome aux couleurs funky, il a dans ses mains tout l'arsenal du writer complet. Fonds, lettrages, persos. Salade, tomate, oignons.

MEPRIS
Marvin aka Mépris, graffeur par intermittence depuis 10 ans. Originaire de Vannes, il a découvert le graffiti au lycée grâce à son ami Abal. Il a fait ses armes en Vandal pour vite poser son sac de sprays en terrain pour chercher à pousser un peu plus le style de ses lettrages. C'est en terrain qu’il va rencontrer ses amis et partenaire du CLB. Il reste axé sur les lettrages avec parfois des personnages et décors.

REZIN
Graffeur local actif sur la scène graffiti bretonne depuis une quinzaine d’années, sa démarche est de perpétuer les valeurs du graffiti à ses débuts. Son travail se base beaucoup sur le lettrage wildstyle tout en suivant l’évolution du style d’aujourd’hui.

RWICK
Polyvalent dans la pratique de lettrages simples qui se veulent lisibles et efficaces selon l'environnement, ou de lettrages plus complexes, colorés, où l'esthétique des courbes et la forme des lettres priment avant tout, Rwick agrémente souvent ces peintures de personnages issus des univers cartoons, mangas et comics pour un maximum d'impact et d'efficacité.

SNOBE
Son blase c’est Snobe et son crew SIA. Il fait partie de l’association A4 Création de Vannes (collectif de peintres spécialisé dans le graffiti). Il a découvert le graffiti en 2000 et fait principalement de la lettre. Depuis quelques temps, il accentue le travail de lettering ou de typo sur mur.

ZERMI FUGS
Artiste polyvalent passant de l'abstrait au figuratif. Issu du graffiti, il pratique cet art depuis une dizaine d'années. Amateur de murs grand formats il fait du lettrage, du décor, du personnage avec un style affuté. Utilisant différentes techniques, il cherche à donner du relief et de la texture à mes œuvres. Il est membre de l'association A4 Création basée à Vannes.

HORAIRES
Ouverture de 13h30 à 18 h sauf le lundi et jours fériés
TARIFS
Accès libre à l'espace central de la Cohue

En proposant de confier l’espace du passage central à des jeunes artistes de l'art urbain, le musée des beaux-arts de Vannes participe à la création d’un art éphémère. Supports d'exposition, panneaux muraux voués à la destruction : le décor est planté dans ce bâtiment prestigieux nommé la Cohue !Les acteurs ? Huit passionné(e)s maniant bombes ou collage et un photographe. Tous ont en commun ce regard tourné vers la rue, les murs, les structures insolites prêtes à accueillir leurs empreintes, leur griffe picturale, leur blaze. Ils relèvent un défi de taille, celui de franchir le pas de la rue au musée.  LES ARTISTES ALAIN AMETAlain Amet est photographe professionnel depuis une vingtaine d'années. Son intérêt pour la photographie de société l'amène à travailler sur des projets personnels comme l'agriculture, le cirque, les métiers, le paysage, le portrait. Et récemment, cette part de poésie, de rêve, de couleurs, d'expression artistique qu'est l'art urbain le passionne. Il photographie surtout les œuvres d'artistes bretons et suit plus particulièrement le travail de La rouille et WAR ! ERIKA RAIOArtiste plasticienne autodidacte, Erika Raio aborde les thèmes de la vie et de l’émotion dans une mise en scène poétique, au travers de techniques mixtes. Depuis 2015, ses personnages rêveurs, amoureux éphémères issus d’une taille d’épargne de linoléum agrandie, sont collés sur les murs qui jalonnent ses voyages.En duo elle intervient également sous le nom d’« Encre Fertile » au côté de Mélanie Busnel.GREKYDès ses débuts dans le graffiti, Greky travaille la lettre dans un tracé vif et instinctif, son style en perpétuelle transformation l'amène aujourd'hui à un travail plus expérimental autour de l'expressionnisme abstrait. Réalisées à la bombe et à l'acrylique, ses compositions murales, entre ébauches brutes et formes achevées/inachevées, se construisent selon une gestuelle pure et énergique.LES GENSOriginaire d'Orléans, LesGens manie les lettres et les styles depuis le début des années 2000. Du blockletter au wildstyle, du chrome aux couleurs funky, il a dans ses mains tout l'arsenal du writer complet. Fonds, lettrages, persos. Salade, tomate, oignons.MEPRISMarvin aka Mépris, graffeur par intermittence depuis 10 ans. Originaire de Vannes, il a découvert le graffiti au lycée grâce à son ami Abal. Il a fait ses armes en Vandal pour vite poser son sac de sprays en terrain pour chercher à pousser un peu plus le style de ses lettrages. C'est en terrain qu’il va rencontrer ses amis et partenaire du CLB. Il reste axé sur les lettrages avec parfois des personnages et décors.REZINGraffeur local actif sur la scène graffiti bretonne depuis une quinzaine d’années, sa démarche est de perpétuer les valeurs du graffiti à ses débuts. Son travail se base beaucoup sur le lettrage wildstyle tout en suivant l’évolution du style d’aujourd’hui.RWICKPolyvalent dans la pratique de lettrages simples qui se veulent lisibles et efficaces selon l'environnement, ou de lettrages plus complexes, colorés, où l'esthétique des courbes et la forme des lettres priment avant tout, Rwick agrémente souvent ces peintures de personnages issus des univers cartoons, mangas et comics pour un maximum d'impact et d'efficacité.SNOBESon blase c’est Snobe et son crew SIA. Il fait partie de l’association A4 Création de Vannes (collectif de peintres spécialisé dans le graffiti). Il a découvert le graffiti en 2000 et fait principalement de la lettre. Depuis quelques temps, il accentue le travail de lettering ou de typo sur mur.ZERMI FUGSArtiste polyvalent passant de l'abstrait au figuratif. Issu du graffiti, il pratique cet art depuis une dizaine d'années. Amateur de murs grand formats il fait du lettrage, du décor, du personnage avec un style affuté. Utilisant différentes techniques, il cherche à donner du relief et de la texture à mes œuvres. Il est membre de l'association A4 Création basée à Vannes.HORAIRESOuverture de 13h30 à 18 h sauf le lundi et jours fériésTARIFSAccès libre à l'espace central de la Cohue
21 octobre 2017

Le Festival TNB

FESTIVAL TNB PARTAGER TRANSMETTRE RENCONTRER Après les festivals Émergences, Duos, ou Mettre en scène, voici le Festival TNB, pensé comme un précipité du nouveau projet du TNB. Ce nouveau projet, aujourd'hui dirigé par un artiste, s'ancre dans notre désir de constuire un lien durable avec le public basé sur la prise de risque, la curiosité et la rencontre. Il a été conçu autour d'un groupe d'artistes et chercheurs associés : les metteurs en scène Jean-Pierre Baro, Julie Duclos, Vincent Macaigne, Guillaume Vincent, les chorégraphes Damien Jalet, Sidi Larbi Cherkaoui, Gisèle Vienne, les performeurs Mohamed El Khatib, Phia Ménard, les écrivains Marie Darrieussecq, Yannick Haenel, les plasticiens Valérie Mréjen, M/M (Paris), Xavier Veilhan, les musiciens ALbin de la Simone, Keren Ann, et l'historien Patrick Boucheron. Ils contituent une communauté humaine dont le regard, le travail, le talent, nous aideront à déplacer le TNB vers de nouveaux territoires – imaginaires, artistiques et géographiques. J'espère ainsi décloisonner les disciplines, vous inviter à circuler de l'une à l'autre, et raconter la fluidité des expressions artistiques.


Le Festival TNB est comme la caisse de résonnance de cette première saison : en guise de présentation pour ceux et celles qui sont peu ou pas venus jouer à Rennes, les reprises de pièces emblématiques de certains artistes côtoient un grand nombre de créations françaises et internaitonales attendues, ainsi que des concerts, des rétrospectives de cinéastes, des expositions, des rendez-vous inédits avec les artistes.


Nous chercherons toujours un spectateur engagé, plutôt qu'un consommateur. Au-delà des créations, le théâtre doit être le lieu d'une synergie qui implique d'autres acteurs culturels. Les fidélités se poursuivent (le Musée de la danse, La Triangle, le Théâtre L'Aire Libre, le Grand Logis...) et de nouveaux partenaires nous rejoignent (Les Champs Libres, Le Carré Sévigné, Les Tombées de la Nuit, l'Assocation Trans Musicales, l'Hôtel Pasteur, le Bon Accueil, La CInémathèque française, le collectif Urbagone). Une effervescence qui permet au Festival de se déployer dans une quinzaine de lieux de l'agglomération rennaise et, resserré autour de trois week-ends, de vous accueillir plus facilement (tarif unique, navettes, bars).


Le TNB, et son école d'acteurs, est un lieu de transmission, de partage et de confrontations. Le Festival est à son image : la diversité des rendez-vous qui vous sont proposés, les spectacles et l'esprit festif qui doivent catalyser ces rassemblements créerront, je l'espère, une hybridation joyeuse qui vous permettra de passionnantes traversées. Pour favoriser la rencontre, faire entendre les sons discordants du vivant, et pour que le seuil du théâtre ne soit pas une frontière de plus. 
Bienvenue.

– Arthur Nauzyciel Le Festival TNB : le programme

FESTIVAL TNB PARTAGER TRANSMETTRE RENCONTRER Après les festivals Émergences, Duos, ou Mettre en scène, voici le Festival TNB, pensé comme un précipité du nouveau projet du TNB. Ce nouveau projet, aujourd'hui dirigé par un artiste, s'ancre dans notre désir de constuire un lien durable avec le public basé sur la prise de risque, la curiosité et la rencontre. Il a été conçu autour d'un groupe d'artistes et chercheurs associés : les metteurs en scène Jean-Pierre Baro, Julie Duclos, Vincent Macaigne, Guillaume Vincent, les chorégraphes Damien Jalet, Sidi Larbi Cherkaoui, Gisèle Vienne, les performeurs Mohamed El Khatib, Phia Ménard, les écrivains Marie Darrieussecq, Yannick Haenel, les plasticiens Valérie Mréjen, M/M (Paris), Xavier Veilhan, les musiciens ALbin de la Simone, Keren Ann, et l'historien Patrick Boucheron. Ils contituent une communauté humaine dont le regard, le travail, le talent, nous aideront à déplacer le TNB vers de nouveaux territoires – imaginaires, artistiques et géographiques. J'espère ainsi décloisonner les disciplines, vous inviter à circuler de l'une à l'autre, et raconter la fluidité des expressions artistiques. Le Festival TNB est comme la caisse de résonnance de cette première saison : en guise de présentation pour ceux et celles qui sont peu ou pas venus jouer à Rennes, les reprises de pièces emblématiques de certains artistes côtoient un grand nombre de créations françaises et internaitonales attendues, ainsi que des concerts, des rétrospectives de cinéastes, des expositions, des rendez-vous inédits avec les artistes. Nous chercherons toujours un spectateur engagé, plutôt qu'un consommateur. Au-delà des créations, le théâtre doit être le lieu d'une synergie qui implique d'autres acteurs culturels. Les fidélités se poursuivent (le Musée de la danse, La Triangle, le Théâtre L'Aire Libre, le Grand Logis...) et de nouveaux partenaires nous rejoignent (Les Champs Libres, Le Carré Sévigné, Les Tombées de la Nuit, l'Assocation Trans Musicales, l'Hôtel Pasteur, le Bon Accueil, La CInémathèque française, le collectif Urbagone). Une effervescence qui permet au Festival de se déployer dans une quinzaine de lieux de l'agglomération rennaise et, resserré autour de trois week-ends, de vous accueillir plus facilement (tarif unique, navettes, bars). Le TNB, et son école d'acteurs, est un lieu de transmission, de partage et de confrontations. Le Festival est à son image : la diversité des rendez-vous qui vous sont proposés, les spectacles et l'esprit festif qui doivent catalyser ces rassemblements créerront, je l'espère, une hybridation joyeuse qui vous permettra de passionnantes traversées. Pour favoriser la rencontre, faire entendre les sons discordants du vivant, et pour que le seuil du théâtre ne soit pas une frontière de plus.  Bienvenue. – Arthur Nauzyciel

Le Festival TNB : le programme

09 novembre 2017

Festivart à Saint Briac

Pour la troisième année consécutive, pendant le week-end de l'Ascension 2018, le pittoresque village de Saint-Briac se met à l'heure de l'art contemporain : artistes, galeristes, lieux d'art, associations, se réunissent pour offrir une balade d'art contemporain aux collectionneurs, amateurs, découvreurs..., dans des lieux patrimoniaux, ouverts spécialement pour l'occasion.
Des visites privées, des conférences, une programmation de vidéos et ... une tombola avec des lots exceptionnels offerts par des partenaires prestigieux. Galeries Binôme, Françoise Livinec, Françoise Paviot, des petits carreaux, Melanie Rio Fluency, RX
EESAB - Ecole Européenne Supérieure d'Art de Bretagne, FRAC Bretagne, Artothèque de Vitré,
Lendroit Editions, Le Village - site d'expérimentation artistique, L'Imagerie, 40mcube... Un événement conçu et organisé par l'association festivart en collaboration avec la commune de
Saint-Briac-sur-Mer Festivart

Pour la troisième année consécutive, pendant le week-end de l'Ascension 2018, le pittoresque village de Saint-Briac se met à l'heure de l'art contemporain : artistes, galeristes, lieux d'art, associations, se réunissent pour offrir une balade d'art contemporain aux collectionneurs, amateurs, découvreurs..., dans des lieux patrimoniaux, ouverts spécialement pour l'occasion. Des visites privées, des conférences, une programmation de vidéos et ... une tombola avec des lots exceptionnels offerts par des partenaires prestigieux. Galeries Binôme, Françoise Livinec, Françoise Paviot, des petits carreaux, Melanie Rio Fluency, RX EESAB - Ecole Européenne Supérieure d'Art de Bretagne, FRAC Bretagne, Artothèque de Vitré, Lendroit Editions, Le Village - site d'expérimentation artistique, L'Imagerie, 40mcube... Un événement conçu et organisé par l'association festivart en collaboration avec la commune de Saint-Briac-sur-Mer

Festivart

10 mai 2018